A.L.P.H.A.

Un monde sauvage où c'est l'instinct et la force de son courage qui l'emporte sur tout. Réussirez-vous à survivre?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Mer 10 Juil - 17:47

 Quelques jours avait passé de puis ce jour si marquant. Une perdrix dans la gueule. Je trouverai surement d'autres proies sur le chemin du retour. Je me demandais réellement ce que penser Cyrian de moi à présent. Une louve sensible et s'attachant trop aux autres trop vite ? En tout cas ce n'était pas ce que j'étais ! Je n'avais pas vraiment eu envie de ce que j'avais fais. C'était comme du réconfort. Un corps couvert de cicatrices à cause de son père ! Et quand je pense que jamais il ne l'avait dévoilé à personne ? Ce devait être dur de garder cela pour soi-même... Et moi qui m'ouvre comme un livre que l'on peut lire sans cadenas ou même une protection...
Je m'étais dis que je pourrais mangée cette perdrix cette fois en espérant être en paix. Je la regardais,et commencé à prendre la chair,mais manque de chance je ne pris que plumes. Je les recrachais sur le champs ! À présent j'avais vraiment de la chair fraîche dans ma gueule. J'étais dans la Prairie un des autres Territoires des Khaos. Il ne restée plus que la carcasse de le perdrix,et je commençais à chasser. J'humais l'air et sentis l'odeur d'un lièvre. Marchant sans aucun bruit,effleurant à peine le sol de mes pattes. J'allais bondir sur ma proie quand les buissons bougèrent,firent du bruit et en sortit un loup imposant,au pelage noir. Cyrian ! Ho non ! Encore lui ! Je fis comme si je ne l'avais pas reconnu et : 
<<-Voilà ! Tu as fais fuir mon lièvre !>>

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Mer 10 Juil - 19:52

Depuis sa rencontre avec Aglaé, le mâle avait tenté de se tenir loin d'elle, ne sachant comment agir. Il avait préféré aller explorer les autres territoires et s'en prendre aux intrus sur son chemin afin de se défouler et arrêter de se prendre la tête. Se battre était la seule manière qu'il connaissait de s'exprimer. Ressentir la douleur lui était si familier qu'il était venu à aimer cela. Il y prenait goût et il lui fallait sa dose quotidienne, sans cela, il devenait le pire des tueurs. Ne connaissant rien d'autre, il n'avait pas d'autre choix que d'apprendre à aimer cette chose qu'était le combat, le morsure et la douleur. Que du ressenti physique. Rien à l'intérieur. C'était ainsi depuis toujours, ou du moins, c'est ce qu'il tentait de croire. Penser à sa mère, à la douceur de celle-ci, le mettait toujours dans un drôle d'état qu'il ne comprenait pas et préférait éviter.

Maintenant qu'il avait parcouru plusieurs terres, il était de retour ici. Après tout, il ne pouvait s'absenter plus longtemps que deux jours seulement, sans quoi, ses terres se feraient voler et il n'y aurait plus de démocratie. Quoi que dans sa meute, il n'y avait pas de réelle démocratie. C'était plutôt de l'anarchie. Peu importe.

L'odeur d'une perdrix fraîchement morte l'avait attiré dans la prairie. Rapidement, il traqua la piste de la tueur. Aglaé. Cette louve. Un court grognement s'échappa de sa gorge, mais il préféra se tapir dans les buissons, attendant la suite. Il repéra rapidement l'odeur d'un lapin. Aglaé semblait aussi l'avoir repéré puisqu'elle le traqua. Cependant, lorsqu'il le vu à son tour, à quelques pas de là, il se déplaça rapidement dans les buissons, causant beaucoup de bruit. Le lièvre se sauva juste au moment où la louve allait lui sauté à la gorge. Un sourire se glissa sur les lèvres du mâle. Sa proie lui avait échappé. La noire déclara alors qu'il avait fait fuir sa proie... Sans la saluer ou en faire quoi que ce soit, il fit quelques enjambées rapides pour rejoindre l'animal et il lui sauta dessus, plantant ses crocs dans sa nuque, lui brisant d'un coup rapidement.

Enfin, il revint vers la noire, le lapin en gueule. Il s'assit devant elle, posant son regard perçant sur la louve, il déposa son lièvre au sol, sans la lâcher du regard. Il se redressa pour lui faire face. Un court silence s'installa. Il déclara alors d'un ton moqueur:
-Rien ne fuis jamais, comme rien n'est jamais perdu. Il faut simplement savoir agir pour que ce soit le cas.
À cet instant, il se maudit et se jura de se reprendre en main. Il ne pouvait encore se permettre d'agir gentiment avec cette louve. Son ton moqueur disparu d'un seul coup et il déclara d'un ton sévère:
-De toute façon, tu t'étais déjà nourris de cette perdrix. C'est amplement suffisant. Et elle aurait dut aller à la meute et non à toi.
Son regard froid détailla la louve... La rencontre promettait bien des sautes d'humeur...

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Jeu 11 Juil - 9:31

Alors il voulait jouer à ce jeu là ? Tant pis pour lui. Il avait fait fuir mon lièvre, mais revenait peu de temps après vers moi avec cette fois le lièvre dans la gueule. Il ne détacha jamais ses yeux des miens. Un court silence s'installa. Ma proie avait fuit à cause de lui,comment traquer un lièvre en pleine course ?
<<-Alors il aurait fallut que tu tombes sur elle avant moi si je comprends bien ? Tu aurais fais la même chose,et c'est ce que tu vas de toute façon faire avec ce lapin ! J'allais le chasser pour la Meute,mais je vois que tu préfères te goinfrer de celui-ci ! >>
Son ton moqueur d'avant avait vite changé en celui d'un ton froid. Comme son regard qui était comme planté dans mes yeux.
<<-Qu'est ce que t'as encore ? Tu me vois pas assez pour me fixer comme ça ? T'es aveugle ou quoi ?>>
Bon j devais avouer que là, si il ripostait ça ne m'étonnerait pas. J'avais un peu chercher quand même. Mais à quoi bon,c'est vrai il faisait que ça de me fixer. J'avais bien essayé de l'éviter. Mais malheureusement le destin avait choisi un autre chemin pour moi. Malheureusement.
Je ne cherchais même pus à le regarder,j'humais à présent l'air. Mais ce gros lourdaud avait fait fuir le moindre bétails. Pfff... Quel idiot ! Le silence était intacte. Rie ne vint le briser. Pas même le souffle du vent, nous effleurant le pelage, ou même nous l'ébouriffant.
Je m'éloignais à présent de lui. J'avais autre chose à faire,j'étais maintenant en forme pour faire quoi que ce soit pour la Meute ! Après un long silence,le gibiers devait surement être de retour. Je me tapissais. Cette fois un autre lièvre. J'attendis qu'il s'occupe. Puis bondis dessus. Mes crocs se plantèrent dans sa nuque,le tuant d'un coup de croc.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Jeu 11 Juil - 11:01

Aussitôt qu'il avait posé le lapin et qu'il avait parlé de la perdrix, cette louve monta sur ses grands chevaux et attaqua sans attendre plus longtemps le mâle. Elle le dit coupable puisqu'il aurait lui aussi mangé la perdrix. Aussitôt, le comportement de Cyrian fut touché. Il se redressa légèrement, prenant un air menaçant. Depuis quand cette louve se donnait le droit de lui dire ce qu'elle voulait? Et puis, il n'allait pas manger cette perdrix. C'était pour la meute avant tout. Il connaissait les règles. Ses règles, puisque c'est lui qui les avait mises en place.

La louve lança quelque chose d'autre. Sur le regard du mâle. De quel droit se permettait-elle de lui parler ainsi!? Un grognement s'échappa de sa gorge et il se releva sur ses pattes arrières pour surpasser la louve. Plus question de rester assis ainsi devant la louve, en se faisant parler comme elle venait de le faire. La louve ne s'en occupait plus. Elle humait l'air à présent, tout en semblant rageuse.

La louve parti. Oui, elle quitta le mâle ainsi pour aller se tuer un autre lapin. Cyrian grogna de plus bel. Alors que la noire venait de donner le dernier souffle à cet animal, le dominant sauta sur Aglaé, la clouant au sol. D'un coup de patte agressif dans les côtes, il la retourna sur le dos, puis la maintient ainsi. Les crocs dévoilés, le grognement sourd au fond de sa gorge. Cela lui rappelait la première nuit. Cependant, cette fois, son regard ne semblait avoir aucun doute. Il était complètement aveuglé par la rage. Son regard ne possédait plus l'âme d'un mâle. Non, il ne possédait que cette lueur d'une machine à tuer.
-Tu n'as pas choisis le bon jour pour te mesurer à moi.
La voix du noir n'était que grognement. Son ton était agressif et violent. Il n'y avait rien d'autre qu'une menace très sérieuse qu'il était prêt à accomplir.
-Ne me fais pas regretter de t'avoir prit parmi nous. Tu pourrais en payer le prix de ta vie.

Oui, il devait agir ainsi. Sinon, la louve se croirait tout permis. Il avait été beaucoup trop doux la dernière nuit. Il faudrait qu'Aglaé comprenne qu'elle n'est pas la dominante ici. C'est lui qui mène. Pas les simples guerriers. Cette fois, il espérait qu'elle se soumettrait à ses lois... Il ne voulait pas être obligé de la tuer, simplement parce qu'elle avait décidé d'agir comme une garce, avec quelqu'un qui ne fallait pas.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Jeu 11 Juil - 11:20

 Le loup avait grogner. J'avais à peine tuer ce lapin,que déjà il sauta à l'assaut.Me donnant un coup de pattes dans les côtés. Roulant,je voulais me relever,mais à présent j'étais clouer au sol sous l'emprise du mâle noir. Je n'avais pas choisis le bon jour pour se mesurer à lui ? Ban désoler,fallait pas que tu viennes p'tit loup ! 
<<-Et alors ? Je n'ai plus aucune raison de vivre après tout non ? Si tu osais de toute façon, tu perdrais une de tes Guerrières,qui pourtant fait de son mieux pour être fidèle à la Meute et la servir,si Monsieur le grand noir est toujours pas content... Je ne vois pas quoi faire de plus,même juré sur l'esprit de mon frère que je serai loyale c'est pas assez ? Alors que tu sais combien il compte pour moi ?  C'est pourtant toi le loup qui m'a suggérer de "l'oublier", de ne plus penser à ça non ? De toute façon...>>
Je marquais une pause et fixer son regard.
<<-De toute façon, je suis sûre que tu vas me faire regretter ta gentillesse de l'autre soir ! Tu as pourtant laissé une confiance en moi non ? Je n'ai jamais rien dévoilé à personne ce qui t'es arrivé à ce que je sache. Et ce en quelques jours. Tue-moi si tu le souhaites, sache que tu perdras une Guerrière que tu avais dis Intelligente.>>
Alors comme si j'attendais une réponse venant du loup. Je me roulais sur le côté. Me débarrassant enfin de lui. Je me secouais et le regardais.
<<- Alors tant pis si tu ne veux pas de moi je partirai,mais je serai alors un jour contre toi et tu le sais. Je préférerai rester là où je me suis familiariser et habituer plutôt que de partir, mais si Monsieur en dit autrement... Je connais la plupart enfin une de tes faiblesses et tu le sais. Tu as des qualités comme des défauts, comme moi,comme tout le monde vivant sur ces Terres hostiles. Si tu lances le combat je riposterai,jusqu'à mon dernier souffle, comme je l'ai toujours fais. Et ce n'est pas toi qui y changera quoi que ce soit, alors tue moi et tu n'en sortiras jamais indemne.>>
Je regardais le loup cette fois en tournant autour de lui.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Dim 14 Juil - 14:07

La louve parla et parla encore. Il se cru de retour à leur premier combat, tentant de convaincre l’autre de le tuer, mais que celui-ci regretterait ses gestes. Ainsi, Aglaé n'avait toujours pas compris... Il ne regrettait jamais. Il était un tueur. Pur et dur. Peut-être qu'il perdrait une guerrière expérimenter, mais cela étant beaucoup plus avantageux que de ne pas pouvoir lui faire confiance. Ainsi, Cyrian continua de grogner en montrant les crocs. Elle savait qu'il allait lui faire regretter l'autre soir. Elle avait bien raison d'y croire. Cyrian n'était pas d'un de ces loups qui aimaient se montrer dur, mais au fond, ils n'étaient que de simple faible... Non, Cyrian était un fou. Il tuait et il aimait cela. Il était une menace que tous devaient craindre. Il était... Il était...

La louve se dégagea en roulant sur le côté. Aglaé se secoua et reposa son regard sur lui. Cyrian, lui, la regardait, toujours aussi furieux. La noire se mit a tourner autour de lui alors qu'elle lui expliquait qu'elle ne voulait pas quitter la meute. Qu'elle était loyale. Et que s'il désirait qu'elle parte, elle partirait tout de même. Elle lui tournait autour... La louve allait payer cher de ses actes! On ne tournait pas autour d'un dominant ainsi. C'était un signe de menace. Pourquoi la gardait-il encore dans ses rangs alors qu'elle ne lui apporterait que des problèmes? Et qu'elle sèmerait sans doute la confusion dans sa meute? De plus, elle prétendait connaitre ses faiblesses. Au bout d'un moment, le mâle alpha s'énerva.
-Tu ne me connais aucunement Aglaé. Ne prétends pas le contraire. Et je t'avertis. Tu devrais arrêter ce petit manège tout de suite. Ou alors pars et ne reviens plus. C'est ta décision. Mais tu vas devoir en subir les conséquences, peu importe ton choix. Tu as goûté à la vie de meute, tu as connu ce que ça fait d'être dirigé, maintenant, si cette vie ne te plait pas, alors pars. Je ne te retiens pas. Saches que ton choix sera le dernier. Je ne te laisserai pas davantage de chance.

Le mâle était plus que sérieux. Son regard ne se détacha pas de la louve qui tournait autour de lui. La carrure imposante du loup se faisait encore plus ressentir. La tête bien haute, la queue dans les airs, il ne se laisserait pas intimider par cette guerrière qui tentait de l'impressionner en lui tournant autour. Il était prêt à se battre. Non pas à se défendre. Il n'en aurait pas besoin. Il vaincrait de toute façon. Ce n'était pas pour rien qu'il était dominant des Khaos. Il ferait de cette meute, une meute de sanguinaire, sans crainte ni peur. Un meute de combattant. Sans limite pour les distraire. Il bâtirait une meute sans louve croyant capable de faire plier le dominant de cette même meute.

-Alors? Je n'attendrai pas ta réponse toute la journée.
Peu à peu, la fourrure du mâle s'hérissait. Si elle choisirait de quitter, alors il lui laisserait un maximum de temps. Jusqu'au crépuscule. Après, la chasse serait ouverte et Cyrian se ferait un plaisir de la poursuivre à travers ses terres. Si elle choisissait de rester, alors elle devrait se plier aux règles, une bonne fois pour toute. Il y avait des choses qui ne se faisaient pas. Comme de tourner autour du mâle alpha. Celui qu'on doit respecter. Il ne laisserait plus ces choses intolérables se produire. Elle devra apprendre à vivre en meute. Cette louve n'était plus la solitaire qu'elle était. Elle ne pouvait plus se le permettre.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Dim 14 Juil - 15:55

 Le loup n'avait pas l'air d'aimer ce que je lui faisais enduré. Mais alors pourquoi ? Pourquoi ne voulait-il pas me tuer ? Je l'énerve,pas seulement par sa voix, mais par ce qu'il est. Mais qu'est-ce qu'il attendait ? Après qu'il aille finit son blabla, je restais devant lui,je ne bougeais à présent plus,je le fixais. Il disait ne pas avoir la journée à me consacrer à attendre ma réponse,alors peu de temps après,je ne fis que répondre ;
<<-À ce que je sache,je n'ai guère dis que je voulais quitter la Meute ! Alors ma décision reste la même. Je reste et je serai loyale. Je me plierai un jour à tes règles, je ne pourrais de toute façon en faire autrement, mais je suis arrivée brusquement ici ! Comme si j'avais toujours vécu en Meute... Pour toi ça à l'air si facile ! Mais quand tu as eu le dessus sur tous ceux que tu as vue, que tu as tué, que tu as manipulé tu ne peux pas dire le contraire, il est dur de se plier aux règles des AUTRES !>>
S'il n'était pas content, il n'avait qu'à comprendre. Je venais de faire une arrivée brusque dans la Meute,et comme si de rien n'était je devais ma plier à SES règles,être soumise à lui,alors que jamais,non, jamais je ne l'avais été. Car tous ceux qui se présentaient devant moi EUX se sont pliés à MES règles. À mes lois. 
Il hérissait à présent son poils, il avait la queue dans les airs. Mais pour qui se prenait-il ? Ah oui mon Alpha j'avais déjà oublié ! 
Je posais mon arrière-train sur le sol poussiéreux. J'étais presque calme, comme si rien de tout cela n'était arrivé. Mais cela m'énervait de devoir rester là,à n'avoir rien d'autre à faire que de bouger ma queue de droite à gauche. Je me levais,et lui tournais le dos.Puis le regardais.
<<- Désoler je retourne à la chasse, je suppose que la Meute en a besoin !>>
Je ne le regardais déjà plus,et m'enfouit dans les herbes hautes. À présent je sentis une autre odeur... Je croyais avoir à faire à une perdrix,encore,mais non... Un loup adverse.
Je me tapis dans l'herbe, l'observant silencieusement. Je tournais doucement la tête pou regarder Cyrian,mais la tourna en vitesse vers l'autre loup. Je bondis sur celui-ci,le faisant rouler et atterrissant plus loin. Un bref dérapage, et de retour à l'assaut. À présent je lui montrais les crocs et lui grognais dessus. Comme je l'avais toujours fais. Il se remit à l'attaque lui aussi, il avait du cran. Il me fit une entaille plus ou moins profonde à l'épaule qui me fit simplement grogner encore plus. Alors je le percutais. Le faisant reculer, face à face. Je me levais, et n'ayant d'autre choix c'est ce que le loup fit aussi. Toujours des grognements de rage m'envahissait. Mal placer, il essayait de me donner des coups de crocs. Mais il n'avait pas l'air d'avoir l'habitude combattre ainsi. À vrai dire,j'avais repris les techniques de Cyrian.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Dim 14 Juil - 17:02

La louve avait cessé de bouger... Elle regardait le loup. Puis lorsqu'il lui passa le commentaire sur le temps, elle s'emporta. Elle n'avait jamais voulu quitter la meute et y était très loyale. Cependant, son adaptation n'était pas terminé. Elle le blâma d'avoir toujours eu le contrôle sur les autres... Qu'il ne connaissait pas la soumission et que c'était quelque chose de difficile. Surtout pour un loup qui ne connaissait que le contraire... Elle croyait réellement qu'il ne connaissait rien en la soumission? Il n'avait fait que ça! Se soumettre encore et encore! Croyant que la torture serait moins pire s'il se soumettait à la force de son père! Cela n'avait mener à rien. C'était la force qui au final, l'avait emporté...

La louve s'assit sur le sol, calmement. Cyrian en fut surprit. Enfin, au bout d'un moment, elle se leva et lui tourna dos... Cette fâcheuse manie qu'elle avait de lui tourner dos... Elle le regarda un court instant, déclara qu'elle retournait à la chasse... Alors qu'elle s'enfouissait dans les hautes herbes, Cyrian déclara calmement à son tour:
-La meute peut attendre... Il y assez de nourriture pour le moment.
Mais il était trop tard. Elle avait déjà repéré une odeur inconnue... Et lui aussi l'avait repéré. Aussitôt, ses poils s'hérissèrent d'un coup et un grognement féroce s'échappa de sa gorge. Un inconnu. Sur ses terres! Le mâle se leva d'un coup et se dirigea là où la louve était disparue...

En arrivant sur les lieux, la noire était déjà en plein combat et se débrouillait plutôt bien. Cyrian s'assit en retrait, analysant les mouvements et les tactiques de la femelle. Elle se blessa à l'épaule et le dominant grogna intérieurement. Il n'allait pas intervenir dans ce combat. Non, il allait voir comment cette louve se débrouillerait. Si le combat dégénérait alors, là, il viendrait. Mais elle semblait savoir comment se débarrasser de l'intrus.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Dim 14 Juil - 17:56

Je me battais toujours. J'étais toujours sur mes postérieurs, bien que cela ne soit pas une tâche facile non plus. Sans vraiment le vouloir je refermais ma gueule sur son museau,ce qui le fit grogner. À vrai dire j'aurais voulu que cela retombe sur son cou,mais bon. Je le lâchais,et me prit un coup de patte que le loup voulait surement ne pas me mettre mais bon. 
À présent nous étions tous les deux sur nos quatre pattes. je le fixais en grognant sauvagement,lui grognait,mais pas avec la même rage que moi,comme un grognement de rage,mais surtout de folie. Sa fourrure blanche, était poussiéreuse et la mienne poussiéreuse et un peu saignante. Le sang dégoulinait de son museau. Je le fixais. Encore et toujours, tournant en rond autour de lui comme je l'avais fais avec Cyrian.
D'un bond,je lui fis perdre l'équilibre. Je le clouais à présent au sol. Je regardais ses yeux comme je l'avais fais avant de tuer mon frère. Mais ce regard n'était pas le même, lui il ne savait pas de quoi j'étais capable,alors que mon frère lui, il le savait avant. Ses yeux était mêlait à de la folie,mais à une pointe de rage soudaine. Alors la gueule grande ouverte, je plantais mes crocs dans sa gorge. Peut être n'était-il pas mort,et comme je l'avais fais jadis, je déchirais sa gorge, la déchiquetais. Je me reculais. Le sang coulant de mon museau de ma gueule. Je me léchais les babines, et tout le sang qu'il y avait sur mon pelage. Son pelage de blanc était à présent tachetait de rouge, pas partout. Bien évidemment. 
Je regardais maintenant Cyrian, les yeux toujours plein de rage. Je ne pensais plus à rien d'autre maintenant. J'avais envie de tuer. Je me secouais,et ne pensais même pas à lécher ma plaie, pourtant quelque peu profonde. Comme si je fuyais je partis. Peu de temps après je revins avec un petit lapin entre les crocs. Ma soif comme apaiser. Mais pour autant si il y avait du sang à faire couler je n'hésiterais pas.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Dim 14 Juil - 19:41

Rapidement, la noire eut le dessus. Elle cloua l'inconnu au sol. Elle lui planta ses crocs dans la gorge et déchiqueta sa chaire. La louve était aveuglée par la rage. Le sang se répandit sur la fourrure des deux combattants. La noire se tourna vers le dominant à la fin de son massacre. Seul un sourire s'était dessiné sur les lèvres du mâle. Celle-ci, le regard toujours envahi par la rage, lui tourna dos et parti.

Cyrian se leva, sans un mot. Son expression était de glace, mise à part son sourire d'une expression étrange. Il se dirigea vers le loup agonisant au sol. Celui-ci était toujours vivant, mais il se vidait peu à peu de son sang. Cyrian se posta au dessus de lui, la fourrure hérissée. Son expression de glace ainsi que son sourire lui donnait un air terrifiant. Quelque chose de sadique, de fou. Il dévoila ses crocs et força l'inconnu à le regarder. Sans perdre son sourire, il déclara d'une voix douce mais menaçante:
-Tu n'aurais pas dût entrer sur les terres des Khaos....
Puis alors que le regard du blanc se rempli de peur, Cyrian donna un coup de patte, griffes sorties, directement sur la gorge ensanglanté du mâle. Ce fut la fin en un seul instant.

Elle revint quelques instants avec une proie entre les dent. Un lièvre. Cyrian releva la tête vers elle. La noire semblait désormais un peu plus paisible. Et Cyrian de même. Il laissa le loup pour mort, là où il l'avait achevé, puis se dirigea vers la noire. Une fois à ses côtés, il prononça deux mots. Seulement deux. Son ton était sec et il désignait qu'elle était mieux de ne pas discuter.
-Assieds-toi.
Comme pour l’inciter à s'asseoir, il posa une de ses pattes avant sur la croupe de la louve et y mit une petite pression. Lorsque ce fut fait, il s'avança vers la plait que la louve s'était faite à l'épaule.

Il y avait bien une chose que Cyrian ne tolérait pas, c'était que ses guerriers se blessent au combat. Ils devaient être rapidement rétabli, mais aussi entièrement. Sans exception. Cette louve s'était blessée et elle était sous sa responsabilité. Il n'allait pas laisser cela ainsi.
-On va devoir soigner cette blessure.
Son ton était doux et calme. Presque attentionné. N'importe qui aurait pu croire que ce loup était bipolaire. Tantôt agressif, et maintenant doux... Simplement, il avait des principes et lorsque ces principes n'étaient pas respectés... Cyrian posa son regard dans celui d'Aglaé. Comme pour demander s'il avait la permission de voir ce qu'il pouvait faire. Depuis quand demandait-il la permission avant de faire quelque chose? Simplement parce que ce choix appartenait à la noire. C'était son corps, ses douleurs, ses choix. L'alpha n'avait rien à voir là-dedans.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Lun 15 Juil - 10:00

J'étais à peine revenue,que le noir venait déjà vers moi. Quant au blanc lui il n'agonisait plus,mais était bel et bien mort ! Voilà ce que coûte d'entrer sur les terres des Khaos ! Ver...  Je fus interrompus dans mes pensées par Cyrian. Il était assis,et m'avait demandé de m'asseoir et comme si je n'allais pas le faire il posa sa patte sur ma croupe et y fit pression. Alors je n'avais d'autres choix que d'obéir. 
Comme si j'étais une Apprentie devant le Guérisseur, il me disait qu'on devait soigner ça. On ? Ce loup... Il était franchement bizarre. Bipolaire. Un coup, il était agressif et violent et maintenant doux et calme. 
<< Pourquoi on ? Qui a dit que je voulais me soigner ? Ce n'est qu'une entaille ! Ca ne me tuera point. >>
Je me demandais maintenant vraiment ce qu'il était. Il changeait en un quart de secondes. Alors je ma rappelais seulement combien je saignais et combien mon entaille était profonde. 
<< De toute façon aucun de nous deux n'est Guérisseur,nous n'irons pas loin ! Deux ou trois coups de lèches et ça ira ! >>
Donc c'est ce que je fis. Je me léchais là où il y avait ma plaie. Le noir lui me fixait.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Lun 15 Juil - 15:35

La louve semblait ne plus savoir comment agir avec le dominant. C'est vrai qu'il était dur de savoir sur quel pied danser avec lui... La noire s'était assise et lui demanda à présent pourquoi il avait parlé d'un "on". Puis de nouveau, elle répliqua. Elle disait ne pas avoir besoin de soin. Il fallait toujours qu'elle trouve quelque chose à dire. Il fallait toujours qu'elle ajoute un petit quelque chose comme pour lui montrer qu'elle faisait ce qu'elle voulait. Cela ne la mènerait nul part. Cyrian ne répondit rien et se contenta de soupirer impatiemment.

Au bout d'un court moment, Aglaé lui dit qu'aucun d'entre eux n'étaient guérisseurs et donc, que deux ou trois lèches allaient aller. Puis elle le fit. Le mâle resta là, la fixant avec un genre de froideur. Ne pouvait-elle pas être calme lorsqu'il l'était? Alors qu'elle finissait de "nettoyer" sa plaie, Cyrian prit la parole.
-Personne n'a dit que tu voulais te soigner. Mais tu n'as pas le choix. Je ne tolérerai pas que mes guerriers soient blesser. Une plaie, surtout en plein été, ça peut s'infecter. Il est idiot de croire le contraire.
Il prit une pause, regardant la louve d'un air quelque peu énervé...
-Personne d'entre nous n'est guérisseur, mais l'expérience m'a apprit bien des choses. Je ne suis pas dominant pour rien Aglaé. Je le suis parce que les membres savent que je suis un loup qui les protégerai et leur donnerai sécurité. Pas simplement parce que je les effraie. Je m'y connais un peu dans chaque domaine et c'est ce qui fait ma force.
Il n'en ajouta pas plus, sachant d'avance que cela ne servirait à rien et que la louve s'était déjà fait une idée de lui. Elle était têtue, énervante, agressante même. Elle ne changerait pas de si tôt. Cyrian remit alors en question, une fois de plus, son implication dans la meute. Si elle ne peut respecter ses supérieurs, jusqu'où cela va-t'il mener? Cyrian serait-il en mesure de contrôler une louve aussi agaçante qu'elle? Aurait-il la patience? C'était pire qu'un louveteau en pleine croissance qui se croyait le maître du monde. Cyrian en avait sa part... La louve aurait besoin de s'adapter un peu plus rapidement si elle voulait une chance de rester.

Sans attendre de réponse, le mâle parti et disparu dans les buissons. Pourquoi se donnait-il autant de mal pour une louve qui ne savait même pas lui donner respect? Il aurait dut la tuer dès le premier jour. Il grogna intérieurement, saisit une plante qu'il avait l'habitude de prendre pour les blessures et revint près de la noire. Cette fois, il ne la regarda même pas. Il ne lui fit pas se plaisir de lui donner de l'attention. Il lui lança la plante à ses pieds, déclara d'un ton sec et froid:
-Mâches-la et applique la sur ta blessure. N'enlèves pas la croûte avant qu'elle tombe d'elle même...
Sur le bord des nerfs, sans lui adresser un mot de plus ou un regard de plus, il lui tourna dos et parti en trottant vers un autre coin de territoire. Ses poils étaient sur le point de s'hérisser. La louve mettait vraiment sa patience en jeu. Et dieu sait qu'il n'en avait pas beaucoup. Si la louve souhaitait une vie de solitaire, alors il le lui donnerait. Il n'avait pas l'intention de perdre d'avantage de temps avec elle. Elle devrait se débrouiller seule.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Lun 15 Juil - 16:57

Le loup me disait que cela pouvait s'infecter. Surtout en été. Que l'expérience lui avait apprit bien des choses. Mais ce n'était pas ma vie, qu'en avais-je à faire moi ? Il partit dans les buissons et revint avec des herbes. Il me disait de les mâcher,et de ne pas enlever ma croûte avant qu'elle ne ce soit enlever toute seule. Je le fixais. Il partait. Mais je n'avais pas l'intention de le lâcher comme ça. Je pris vite fait les herbes dans ma gueule les mâchais à la vitesse grand V, et les appliquait sur ma plaie.
Je partis alors le rejoindre,plus calme que jamais,trottant à côté de lui.
<< Cyrian..? J'ai bien une question qui me trotte en tête, et ce depuis... Depuis quelques jours. >>
C'est vrai,j'avais bel et bien une question à lui poser. Et celle-ci me trotter souvent dans la tête,et il me fallait une réponse.
<< Pourquoi... Pourquoi quand je t'ai dis à plusieurs reprises de me tuer tu ne l'as pas fais ? C'est vrai... Pourquoi me laisserais-tu en vie alors que je t'agace plus qu'autre chose,que je ne fais que "désobéir" à tes lois ? Pourquoi ? >>
Enfin j'avais pus lui poser cette question. Enfin ! J'étais toujours à côté de lui. Faisant bien attention à mes distances, de ne pas coller ma fourrure à la sienne.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Lun 15 Juil - 17:25

Le mâle était à présent redevenu calme. Il marchait seul dans la prairie et cela lui faisait du bien. Cependant ce moment ne dura pas longtemps. Des pas derrière lui se fit entendre. La louve venait le rejoindre. Pourquoi? C'est la voix de celle-ci qui perça l'air en premier. Elle l'informa qu'elle désirait lui poser une question. L'Alpha tendit les oreilles vers elle, sans s'arrêter de marcher, prêt à entendre ce dont elle voulait parler.

La louve était toujours à ses côtés. Le mâle remarqua soudainement son calme. Pourquoi tout d'un coup, était-elle ainsi? Quoi que lui aussi était devenu étrangement calme. Peu importe. Il écouta sa question. Pourquoi ne l'avait-il pas tué... Cyrian fronça les sourcils, cherchant une réponse convenable. Lui même ne le savait pas. Au bout d'un court moment, jugeant qu'il ne pouvait pas attendre plus longtemps avant de répondre, il lui dit quelque chose de logique.
-Et bien, au début, j'ai voulu te donner une chance. Et par la suite, tu faisais partie de la meute. Je ne tue pas mes propres guerriers sans bonne raison. Et pour l'instant, tu n'as rien fais de mal à part te mesurer à moi.

Le mâle espérait seulement que sa réponse lui conviendrait. Il n'avait pas envie d'y répondre autrement, puisqu'il ne savait comment. La louve avait un quelque chose de spécial. ll savait qu'elle ferait la meilleure des guerrières si elle arrivait à se soumettre aux règles. Il ne pouvait pas la tuer, puisqu'il espérait qu'elle devienne la guerrière qu'il voulait.
-Et puis tu as du potentielle. Ça serait du gaspillage. Tu as seulement besoin d'un petit ajustement. Si je peux le dire ainsi.


[désolé c'est court et sec, je dois aller faire à manger... XD]

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Mar 16 Juil - 16:31

Tu m'as laissé ma chance juste parce que ta Meute a besoin de Guerriers,surtout. Sinon je ne serais surement pas là à ce jour. Pffff... Il m'aurait tué j'en suis sûre ! Je l'ai tellement agacer et tellement "malmené" qu'il m'aurait tué. Mais alors cette question trotter toujours dans ma tête en ayant une vague réponse.

<< Une chance ? Bon.. Eh bien.. Je crois bien que je vais devoir me contenter de cela. >>

Je le regardais. Au bout d'un certain temps je détachais mon regard du sien, pour regarder mes pattes. Disait-il vrai ? Je n'en étais pas sûre et encore moins certaine,mais je devrai bel et bien me contenter de ça si je ne veux pas encore "chercher" l'Alpha. J'avançais paisiblement. Entre les herbes de la prairie. 

<< Mais... Comment as-tu..Appris à soigner ces plaies ? >>

Je réfléchissais aussi,même si...

<< Ah.. Euh je pense que tu peux laisser cette question de côté finalement. >>

En effet,sur le coup je n'avais plus aucune envie de répondre à ses multiples de questions me demandant si je cherchais vraiment à le faire rager. Je ne savais que trop,que raviver des souvenirs -peut être éteint- de son enfance,qu'il n'a pas eu l'air d'avoir.Je n'aimais pas,en effet, ces moments-là. Moi-même cela me faisait repenser à mon frère et ma mère aussi. C'était horrible,mais lui ce devait être encore plus dur. Se faire battre par son père c'est... Une chose que je ne pourrai moi-même imaginer,en fait.Moi je n'avais pas connu le mien,cela n'était surement que pas plus mal.

Je ne savais plus trop ce que je devais faire,et essayant finalement de trouver quelque chose..

<< Et par... Ajustement,tu voulais dire ? Me soumettre plus,c'est ça ? >>

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Ven 19 Juil - 19:16

La louve ne sembla pas satisfaite de sa réponse. Aglaé semblait en douter. Cependant, elle finit par laisser tomber et baisser la tête au sol pour regarder ses pattes. Un court silence s'installa. Puis sa voix vint de nouveau le percer. Elle lui demandait comment savait-il soigner les plaies... Cyrian leva son regard vers elle, l'air de dire: "N'est-ce pas évident?". Puis comme si elle avait apprise la réponse dans ce regard, elle se résigna à abandonner cette question. C'était sans doute une bonne chose. Le dominant reporta son regard au loin.

Après un silence, encore un silence, mais plutôt désagréable et troublant, la louve trouva quelque chose à dire. Elle lui demanda la signification de "ajustement". Ce qu'il avait voulu dire par là. Cyrian continua de regarder loin devant lui.
-Je crois que tu sais parfaitement ce que je voulais entendre par "ajustement".
Son ton était calme, mais lointain. Un mince sourire s'afficha sur ses lèvres... Décidément, il était vraiment bipolaire. Ils avaient aborder le sujet mainte fois et Cyrian décida qu'il n'était pas nécessaire d'y revenir encore.

Ses lèvres parlèrent soudainement, sans qu'il ne puisse avoir le contrôle dessus. Des paroles qu'il n'avait jamais prononcées. Des paroles qu'il allait sans doute regretter.
-Pardonnes-moi. Je sais que ce ne doit pas être un jeu d'enfant pour toi. Tu as toujours vécue en solitaire, sans lois, ni personne pour te les dicter. Je ne prends pas conscience que cela peut être assez compliqué. J'en attends beaucoup de ta part et je le sais.
Il marqua une pause et fronça les sourcils, comme s'il n'était lui-même pas sûr de ce qu'il venait de dire.
-Tu as beaucoup de potentiel. Ce n'est pas la première fois que je te le dis. Tu feras une excellente guerrière. Je tâcherai d'être un peu plus patient à ton égard et de te laisser une chance convenable à ta situation.

Cette fois, il ne prononça pas un mot de plus, regrettant déjà ses premières paroles. Depuis quand l'alpha des Khaos demandait pardon? Depuis quand le grand Cyrian était-il aussi docile qu'un louveteau? Comment agir avec cette louve? À chaque fois, il se surprenait lui même et il se donnait l'envie d'être un peu plus désagréable avec Aglaé.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Aglaé

avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 17
Localisation : Tu me trouves toujours pas ? C'est ballo car je te trouve pas non plus.. :/

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    Ven 26 Juil - 8:20

J'étais comme choquée. Choquée d'entendre ses paroles aussi... Surprenante ! Auparavant il avait affiché un mince sourire. Alors qu'au contraire de maintenant, on croirai qu'il demandait pardon ! Qui aurait pu le croire ainsi ? Ce loup faisait chaud et froid à la fois ! Je n'en revenais pas. Et pourtant, à chaque fois, me préparant au pire avec lui, voilà que... Non, ce n'est pas possible ! Lui avoir de la patience, non mais faut pas aller trop loin, à signaler qu'il n'en a pas beaucoup et surtout pas avec moi !
<< Me...Merci ? Merci. >>
Je rester toujours bouche-bée à son égard. Je m'arrêtais de marcher. Le dévisageant comme si c'était la première fois que je le voyais. J'arrêtais de le fixer.
<< J'irais chasser plus tard. >>
Je me couchais à présent entre les hautes herbes recouvrant la Prairie. Sentant la soleil frappait ma fourrure et réchauffer les coeurs froids de chacun. Une légère brise vint interrompre ce silence. Faisant bouger et froissé les hautes herbes.
À chaque fois, j'étais sûre et certaine que Cyrian me ferrait regretter mon geste, que je regrette à présent. Je n'aurais jamais pensé connaître cette... Non pas cette sensation, c'est différent. Ces frissons. Mes poils se hérissèrent. Mais ne retombèrent pas tout de suite. Ce fut comme quelques secondes de grognements. Comme si j'étais seule, indépendante, je repensais toujours. Je me devais de ne plus y penser. Ne plus m'abattre sur mon sors, laisser ça de côté. Même si la mélancolie ne me quittera jamais, enfin en tout cas pas de sitôt. J'étais une dure, une féroce, une cruelle. Alors ce n'est pas comme ça qu'on m'arrête. On avait pourtant bien démarré, mais notre mère est morte, et moi devenant une folle je l'ai tuée. Je n'oublierai pas pour autant, je ne veux et ne peux oublier de toute façon. Je veux simplement vivre en laissant ça de côté. Cyrian mais l'avait déjà dis. Alors lui redemander ne servirait à rien. Je sais ce que je dois faire. Levant le museau vers le ciel, je regardais le ciel bleu, sans presque un nuage.
<< Dis-moi Cyrian, c'est dur de gérer une Meute ? Enfin, quand une Meute est "au grand complet" je veux dire. Il faut le respect et la soumission de tous, c'est... C'est compliqué ? Il faut savoir être juste et... Et posé ? Ou cruel et sans pitié pour les faibles ? >>
Je n'aurais pourtant jamais pensé devoir posé cette question à l'individu. Je frissonnais, hérissant mon poils. Mais les faisant redescendre sur le champ.

_________________

J'aime voir le sang couler pas vous ? Celles qui oseront me les piquer vous savez à quoi vous attendre...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfrenaissance.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Dans le silence de la Prairie,voilà que le noir se montre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ECLIPSE F X CANICHE/BICHON 18 MOIS CSCA BEZIERS (HERAULT)
» Groupe #3 : Un grain de sable ?
» [ROSA] Comment avoir ... Deoxys ?
» Une magnifique journée dans la prairie [LIBRE]
» La petite maison dans la prairie [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.L.P.H.A. :: Terre des Khaos :: Prairie-