A.L.P.H.A.

Un monde sauvage où c'est l'instinct et la force de son courage qui l'emporte sur tout. Réussirez-vous à survivre?
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mer 10 Juil - 14:38

La journée se voulait plutôt sombre. Les nuages gris et épais cachaient le bleu habituel du ciel. Le temps était humide et collant. Il n'y avait aucune brise pour dégager le tout. La chaleur était de la partie. Dans les marais, un silence lourd régnait. À croire que partout où le noir passait, le silence était de la partie... On pouvait seulement entendre les cris d'un corbeau, ainsi que ses battements d'aile, lorsqu'il changeait d'endroit, comme pour toujours garder à l’œil ceux qui s'aventurait ici. Il guettait. La brume recouvrait l'eau opaque des marais.

Malgré cette ambiance sinistre, Cyrian s'y aventurait sans hésitation. Il n'avait pas encore eu l'occasion de visiter les terres avoisinantes. Profitant du calme de cette journée, il s'était rendu jusqu'en terre neutre, puis avait découvert ce marécage peu profond. Ses poils étaient collés contre lui et la bouette le recouvrait à moitié. Sa démarche était lente et ralentie par les eaux brouillées de l'endroit.

Cyrian repensait à sa meute, à sa rencontre avec Aglaé. Il ne comprenait toujours pas son comportement vis à vis la louve. Après tout, il était en terrain inconnu lorsqu'il s'aventurait dans cette histoire. Il n'était pas étonnant qu'il n'y comprenne rien.

Quelque chose capta son attention. Un bruit. Une branche ayant craquée. Le dominant se tapit dans cette eau sale, tournant les oreilles à gauche et à droite afin de capter le plus de son. Il regarda autour de lui, cherchant la provenance de ce son. Et enfin, il vit un/e loup/ve non loin de lui. Cette fois, Cyrian n'allait pas traquer cet inconnu pour l'amener tranquillement vers la mort. Non. Il allait plutôt sortir de sa cachette et lui sauter directement à la gorge. Il ne se sentait pas d'humeur à négocier.

C'est pourquoi, Cyrian se releva, il s'avança d'un pas menaçant vers cet inconnu, grognant férocement. Il avait fait preuve de gentillesse trop longtemps. Maintenant, il se défoulerait sur cette victime.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Eira

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : A parcourrir mes terres.

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mer 10 Juil - 16:52

Eira poussa un grognement sourd en claquant sa mâchoire pour faire fuir un nuage de canards. Elle n'était pas d'humeur aimable puisque le temps n'y prêtait pas, chaud mais humide, collant et étouffant. Le ciel était d'un gris sombre comme s'il allait bientôt pleuvoir, ses pattes s'enfonçaient dans la boue et son museau frottait contre les hautes herbes. Pénétrer dans des territoires d'une autre meute n'était pas la meilleure idée qu'elle ai pu avoir, mais intérieurement Eira se maudissait de ne pas avoir choisit un lieu où elle aurait pu attraper un gros gibier qu'elle aurait bien croquée avant de le ramener à sa meute. Un cri de corbeau lui fit lever son museau, elle gronda de nouveau en continuant son chemin. Elle était presque couverte de boue, adieu la belle fourrure blanche !

Soudainement elle trébucha, la tête la première dans une marre coupée du plus grand de l'eau. Ressortant avec toute la dignité qui pouvait lui rester, la jeune louve se secoua et lécha quelque peu son épaule qui s'était entaillée à une racine. Ce n'était pas profond, mais au vu de l'endroit elle eut quelque peu peur d'être malade. Il ne manquerait plus que cela. Un serpent passa vivement devant. La louve commença à reculer, rebrousser chemin. Ce lieu était bien loin de sa tanière chaude, elle ne voulait pas faire une mauvaise rencontre sans avoir désigné quelqu'un qui la seconderait en cas de pépin. Il lui fallait rapidement trouver un second Alpha en qui placer sa confiance. C'était un peu dur avec ce qu'elle avait vécu, mais un bon petit loup gentil et docile devait bien exister.

Que faisait-elle là ? Le museau de nouveau couvert de boue et le pelage aussi sale qu'un louveteau roulé dans la poussière, la jeune louve se dis que si la chasse de ce matin n'avait pas fini aussi mal, elle aurait peut-être été de bonne humeur, cependant insulter la boue que la couvrait, l'eau sale et l'odeur de sang qu'elle dégageait alors qu'elle n'était pas vraiment blessée, n'améliorait pas vraiment les choses. Après un énième croassement de volatile, la louve décida de se faire silencieuse, ayant repérée un canard esseulé empêtré dans des racines. Malheureusement pour elle, alors qu'elle sortait un peu d'hors de l'eau, sa patte rencontra une brindille qui craqua un bon coup, amenant l'attention du canard sur elle. Mais l'animal empêtré ne pouvait s'envoler. Agacée par cette chasse facile, Eira se sentit néanmoins d'humeur clémente en tuant le volatile d'un coup puissant de mâchoire. C'est à ce moment que choisis un prédateur plus dangereux pour sortir de sa cachette.

Ou une proie ? Eira se tourna vers lui, les oreilles pointées en avant. L'inconnu grognait, apparemment il n'avait pas l'air de meilleur humeur qu'elle. D'un noir abyssale, de beaux yeux gris lune et une stature massif. Imposant la dominance. Eira comprit immédiatement que c'était un Alpha, un chef bien plus compétent qu'elle. Il était un loup dont on reconnaissait l'autorité immédiatement. Alors la jeune louve resserra sa prise sur le cou du canard, laissant le sang couler entre ses crocs et s'égoutter sur le sol, plaqua ses oreilles en arrière et lâcha son grognement le plus agressif qu'elle connaissait. Se mettant en position défensif, peu sûre de comment analyser le comportement de son adversaire. était-il si sûr de sa victoire qu'il s'approchait ainsi ? En faisant tant de bruit ? Ce n'était pas parce qu'elle était petite et peu imposante qu'elle n'était pas une Alpha dangereuse.

_________________

Hurle à mes cotés, Invité, et voit comme la lune est belle ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mer 10 Juil - 17:23

L'inconnue devant lui avait une proie dans la gueule. Lui aussi, aurait bien voulu de cette proie. En fait, s'il n'avait pas repéré la louve, il se serait sans doute adonné à la chasse aux quelconques poissons qui se trouvaient dans ces marais. Cyrian la fixa un moment, tout en continuant d'avancer. Elle était d'un blanc, maintenant souillé par la saleté du coin. La louve semblait être faite sur la longueur. Élancée, sans doute rapide et agile. Non puissante et imposante. Ses yeux étaient d'une couleur particulière, d'un rouge vif.

Lorsqu'elle vit le dominant apparaître, elle resserra ses crocs autour de sa proie et prit une position de défense, grognant à son tour. Elle ne fera certainement pas long feu. Peu à peu, la fourrure du mâle s'hérissa, le faisant paraître encore plus grand et plus imposant. Il retroussa ses babines pour dévoiler les crocs parfaitement aiguisés. Les oreilles bien droites vers l'avant, la queue haute vers le ciel, il avait la carrure d'un parfait dominant.

Certain croyait parfois que le grand noir avait la rage. Après tout, il voyait un loup bouger et déjà, il n'avait qu'un seul souhait, c'était de lui sauter à la gorge. Il y avait dans son regard, toujours cet espèce de lueur agressive. Il n'hésitait jamais. Il se lançait aveuglément au combat. La louve qui se tenait face à lui, semblait ne pas trop savoir comment agir. Elle semblait l'analyser. Un sourire mal sain se posa sur les lèvres de Cyrian. Puis lorsqu'il fut assez près, le mâle sauta.

La blanche a sans doute vue venir son attaque. La bout ralenti tout mouvement. Le mâle réussit tout de même à se dégager de là pour atteindre son adversaire. Ses pattes le mena tout juste en face de l'inconnue. Il était un peu plus vers la droite et donc, il planta ses griffes de sa patte gauche dans l'épaule qui lui faisait face, puis de l'autre côté, il planta ses griffes dans les côtes de la louve afin de pouvoir la mordre sur le côté de la nuque directement. Ainsi, de cette manière, il la retenait sous son emprise, tout en étant face à face et en voyant les coups venir.

En combattant ainsi de près, Cyrian reconnue une vague odeur. Était-elle dominante elle aussi? Avec cette couche de boue qui enduisait les deux loups, c'était difficile à dire. Seulement, ce fond d'odeur, mélangé à la chaleur, l'humidité, la boue, l'eau sale, le sang et plus encore, lui rappelait quelque chose.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Eira

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : A parcourrir mes terres.

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mer 10 Juil - 18:31

Eira avait bien sentit le regard du loup noir sur sa proie, alors son grognement s'était modifié en quelque chose de plus profond et bien plus menaçant. C'était sa proie, certes pas son territoire, mais c'était elle qui avait attrapé ce canard. Et elle avait faim. Elle ne bougea pas d'un poil alors qu'il avançait, mais ses yeux parcourrait les alentours dans des mouvements vifs, pour trouver les diverses alternatives de fuites et d'attaques que lui procurait le lieu. Autant dire pas énormément. Le regard de l'adversaire coula sur elle, ramenant toute son attention sur lui. Il l'analysait pour voir qu'elle proie elle ferait, elle le sentait, pourtant elle se sentait complètement honteuse de se montrer aussi sale. C'est vrai ! Elle était une Alpha, elle se devait de bien représenter sa meute qu'importe les circonstances, et là elle devait passer pour une véritable louvette qui aimait se salir comme un louveteau !

Le changement d'attitude du loup noir la paniqua quelque peu. Il semblait tout d'un coup avoir doublé de volume, tel un oiseau qui gonfle ses plumes pour chasser un mâle de son territoire. Mais elle, elle n'était pas un mâle et encore moins un oiseau et sous ces muscles mit en valeur, sous ce regard de rage et cette position de parfait dominant, Eira n'avait qu'une posture défensif à répondre. Elle ne pouvait pas lui répondre comme un dominant le ferais pour la simple raison qu'elle ne tiendrais pas une seule seconde devant ce mâle. Comment le contrer ? Le sourire malsain qu'il lui offrit la calma instantanément. Il était un mâle dominant comme elle n'en avait jamais vu. Mais elle, elle était revenu d'un enfer sans nom pour sa vengeance. Même accomplit elle ne se laisserait pas tuer facilement.

L'attaque vint rapidement, Eira ne tenta pas de l'éviter même si elle l'avait vu venir, vu comme elle s'était enfoncée dans la boue ce qui ne lui permettrait pas de bondir comme elle en avait l'habitude. Avec ses muscles et sa puissance, ce loup avait l'avantage du terrain. Elle n'eut que le temps de se dégager avant qu'il ne soit sur elle, la douleur traversa son flanc droit, lui arrachant un glapissement. Son museau était dans la fourrure noir, mais elle n'avait pas le temps de s'attarder sur l'odeur, sur le moyen de s'enfuir. Il fallait riposter immédiatement. Fléchissant ses jambes avant, la louve se lança sur le coté gauche, les emportant tout les deux dans l'eau qui leur arrivait aux flancs. La peau entre les crocs de l'autre loup lui fit mal, mais en roulant dans l'eau elle réussit à lui griffer sous les flancs grâce à ses pattes arrières. Son grognement ne cessa pas, il était hors de question qu'elle se soumette ou qu'elle meurt ici ! Alors elle le força à rouler dans l'eau, peu importait la douleur et le sang qu'elle sentait s'échapper, dès qu'elle le ferait lâcher, le vrai combat pourrait commencer.

_________________

Hurle à mes cotés, Invité, et voit comme la lune est belle ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mer 10 Juil - 19:36

Avant l'attaque, la louve sembla mal alaise. Comme si elle n'était pas fière d'être ce qu'elle était. Sans doute serait-elle une proie facile. Puis quelques temps après, le mâle senti sa panique et son regard fuyant. Oui, elle serait une proie des plus faciles. Et enfin, lorsqu'il attaqua, la louve ne put faire grand chose. Sa rapidité et son agilité ne lui serait d'aucune utilité ici, dans la boue. Pour gagner du terrain sur le noir, il lui faudrait le traîner jusqu'à un sol ferme.

La louve se lança sur le côté gauche. Tout le poids d'appuie du mâle était de ce côté. La technique de la femelle était intelligente et élaborée. Elle réagissait bien en fonction de la pression... C'était un bon avantage. À présent presque entièrement submerger dans l'eau, la louve s'y roula, tentant de se débarrasser du mâle. Un coup de griffe bien placé sous les flancs lui suffit. Cyrian lâcha prise. Il ne lâcha pas prise par faiblesse, mais juste afin de mieux reprendre le combat.

Debout, de nouveau sur ses pattes, le dominant fixa cette louve. Oui, malgré son aspect plutôt mince et ses allures souillées par la boue, il était évident qu'elle pouvait être une dominante. Ou alors une très bonne guerrière. Cependant, la fine odeur qu'elle dégageait disait bien des choses sur sa personne. C'était la dominante des Ilthos. Cyrian avait reconnu l'odeur cette fois. Ainsi, il se battait contre la dominante des Ilthos... Si tous ses membres étaient du même niveau qu'elle, alors il serait facile pour les Khaos de leur prendre leurs terres et de les exterminer rapidement. Cependant, il pourrait facilement récupérer quelques bons morceaux. Cette louve par exemple. Elle semblait être une bonne combattante.

Cyrian se mit à tourner autour de cette louve, sans toute fois lui dévoiler ses flancs, se qui serait une grave erreur. Son grognement se faisait toujours entendre. Le corbeau au loin décida de quitter les marais en marquant son chemin de plusieurs cris rauques. Les yeux gris de l'alpha croisa ceux de l'inconnue.
-Ainsi tu es l'alpha des Ilthos...
Il sembla réfléchir un instant, puis un sourire arrogant se traça sur ses lèvres tandis qu'il dit d'un ton méprisant:
-Je m'attendais à mieux... À plus redoutable.

Puis de nouveau, sans attendre de réponse, il se jeta sur la louve. Cette fois, il attaqua son flanc, mais fit un bon plus ou moins de côté, qui lui permis d'atteindre les cuisses de la louve. Il y planta ses griffes et mordit de nouveau la blanche sur la croupe cette fois. La boue et l'eau sale et brune avait salit les deux fourrures des animaux. Ils ressemblaient à présent à des montres de terre mouillée et collante, qui poussaient des grognements terrifiants.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Eira

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : A parcourrir mes terres.

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mar 16 Juil - 8:21

Il la lâcha au moment où elle lui griffa les flancs, rassurée par cette demi victoire, Eira se redressa dans l'eau. En silence cette fois-ci, elle ferais face à cet Alpha comme elle l'avait toujours fait. Il la fixait comme l'analysant, elle n'aimait pas ça du tout, il lui donnait l'air d'un morceau de viande tout à fait appétissante. Au moins, ce qu'il voyait lui plaisait vu la lueur dans son regard. Quelque chose dans son attitude lui glaça littéralement le sang. Il fallait qu'elle le massacre pour effacer cette lueur d'intérêt, qu'il n’essaie pas d'envahir sa meute parce qu'elle est faible. La réalité était là, face à un mâle tout en muscle elle était bien trop petite et bien trop fragile. Sa fourrure blanche tâchée de boue et de sang, dégoulinant d'une eau bien plus sombre que claire, ses halètements sortant d'une gueule déjà tremblante, c'était sa meute et sa vie en danger. Si elle paraissait faible devant n'importe quel loup alors qu'elle était l'Alpha, il n'était pas idiot de penser que le reste de la meute n'était pas des plus efficace non plus. Et ce que c'était vrai ! A part quelques fortes têtes il n'y avait aucun loup parmi les siens qui pourraient survivre à l'attaque d'une autre meute.

L'Alpha au pelage noir commença à lui tourner autour, c'était une tactique de duel, mais elle n'y répondit pas tout de suite, préférant rester campée sur ses pattes alors qu'il se déplaçait sans montrer ses flancs, apparemment peu désireux de se faire de nouveau mal. Eira bougea légèrement, de façon à lui faire toujours face et ne lui dévoilant également aucune faiblesse dans sa position de défense. Un corbeau s'envola au loin, étrangement ses croassements résonnaient lugubre à ses oreilles. Peut-être perdrait-elle de ses poils blancs, mais elle n'y perdrait pas la vie. Après tout le terrain jouait en sa défaveur, cependant que cet Alpha prenne garde à ne pas la croiser sur un terrain où elle est reine, car tout muscle qu'il soit, il n'y survivrait pas. Eira lui adressa un sourire canin lorsqu'il parla le premier. Ainsi il l'estimait vu qu'il lui adressait la parole.

-Je m'attendais à mieux... À plus redoutable.

La Louve hésita entre rire devant la bêtise de cette phrase ou pleurer de découragement en découvrant que tout Alpha qu'il soit il n'était pas plus doué en provocation qu'un loupiot. Quoi que son sourire arrogant et son ton méprisant lui avait hérissé les poils. ça lui rappelait Ilrean quand elle se faisait piquer par des abeille par manque d'attention et cela ne lui plaisait que très peu. Pourtant elle n'eut pas le temps de se décider, le loup noir se jeta sur elle, elle n'avait pas bougée pendant un court laps de temps et son flanc avait été exposé, à sa surprise il bondit de côté, semblant se moquer de la vase glissante, pour attaquer sa croupe. Eira glapit de surprise quand les crocs du loup déchirèrent la peau de son arrière train, ses griffes se plantèrent dans ses cuisses et son flair détecta que le sang avait attiré des petits animaux prêt à manger le perdant. Ô joie.

Cependant Eira ne se laissa pas pour vaincue, elle s'assit purement et simplement en se contorsionnant pour atteindre le loup noir qui devait avoir le muiseau dans l'eau maintenant. Elle pouvait attaquer sa patte arrière et lui briser, après tout une patte n'était rien comparé à la colonne d'un cerf, mais l'Alpha des Ilthos trouvait que pour le mal qu'il lui avait infligé, une patte était bien trop peu et n'avait que moyennement envie d'avoir la tête dans l'eau. Alors elle attrapa l'appendice qui semblait figé, la queue du noiraud semblait un appât appétissant. Serrant sa mâchoire, elle avait a plaisir de lui tordre ce qui lui permettait de garder l'équilibre lors d'un bond, ce qui faisait de lui un beau loup. D'un geste sec elle sacrifia son pelage blanc pour dégager sa croupe, la morsure qui aurait pu paraître moindre prit de l'importance devant son geste, la plaie était laide à voir et mettrait surement du temps à cicatriser, mais pour une fois dans cette rencontre elle avait l'avantage. Alors elle lâcha la queue et bondit sur un tronc d'arbre, gardant une patte levée pour minimiser la douleur de sa blessure, elle regarda le loup avec amusement.

- C'est vraiment mal poli d'attaquer une louve sur son derrière... Ou alors sacrément pervers, tu n'as pas assez de femelle dans ta meute pour me déclarer ton désir ainsi ?

_________________

Hurle à mes cotés, Invité, et voit comme la lune est belle ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrian
Fondatrice juste et sage
avatar

Messages : 704
Date d'inscription : 10/02/2011
Age : 22

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Ven 19 Juil - 19:03

Ce fut une surprise lorsque la blanche s'assit et lui mordit fermement la queue. Elle voulait la jouer ainsi? Alors Cyrian ne lâcherait pas sa patte. Au bout d'un moment, elle se dégagea d'elle-même. Erreur... Cela lui donnerait une belle cicatrice à montrer aux louveteaux pour les apeurer. La douleur à la queue lui était insupportable. Crocs toujours à découvert, il tenta de se contorsionner afin d'y mordre le museau pour qu'elle le lâche, mais il ne parvint qu'à l'effleurer, n'étant pas assez flexible pour accomplir une telle tâche.

Au bout d'un moment, c'est la louve qui le lâcha. Elle sauta alors sur la branche d'un arbre tordu et s'y posta. Elle ouvrit les bouches... Et ces paroles... Ces paroles auraient bien donné le sourire à Cyrian. Elle avait un humour qui lui plaisait. Certes, les conditions ne lui permettaient pas de sourire. Alors il garda son air froid et agressif. Malgré lui, il ne put s'empêcher de répondre:
-Il y a bien assez de femelle dans ma meute. Mais il n'y en pas qui soit aussi... Amusante.
Le noir lui offrit un sourire moqueur et provocateur. L'alpha des Khaos resta dans l'eau boueuse et se mit à se mouver au pied de l'arbre, comme le ferait un animal en chasse, attendant que sa proie se jette dans sa gueule.

Cyrian était en mesure de la rejoindre. Facilement même. Cependant, il préférait jouer un peu avec avant tout...
-Dis moi, restes-tu perchée sur ta branche de peur que mes crocs atteignent trop rapidement ta gorge, jeune louve?
Son regard argenté s'ancra dans celui de l'inconnue et y resta. Un sourire méprisant s'installa de nouveau sur ses lèvres. Savait-elle que ce n'était pas qu'un simple bon, une branche, un peu de hauteur qui éloignerait le noir? Il en avait vue des biens pires.

Le dominant fini par s'asseoir au pied de ce même arbre. Il attendrait ainsi aussi longtemps qu'il le fallait. Il avait la patience pour ce genre de truc, mais pas pour autre chose. Il ne laisserait pas filer une seule seconde sans décrocher son regard de la blanche. Elle n'aurait aucun échappatoire, sauf celui de combattre. Et encore, si elle voulait s'en tirer vivante, elle devrait réussir à vaincre le mâle. C'était le prix à payer de son insolence envers le dominant. Du moins, c'était le cas, sauf si elle réussissait à lui attirer sa bonne humeur et sa bonté. C'était tout de même une chose rare. Si elle y parvenait, alors elle aurait beaucoup de chance.

L'ambiance sinistre des marécages étaient toujours bien présente. Le soleil ne parvenait pas à percer la couche de nuage qui avait assombrit le ciel et l'avait dénudé de toute couleur. Le corbeau n'étant plus, il ne restait que les deux loups et le silence pour les accompagner. L'eau ne bougeait point. On aurait put croire que cela était un portrait de nature morte. Il n'y avait pas de vie. Le terrain même signifiait la mort. Et c'est ce qui attendait la dominante des Ilthos. La mort.
-Dis-moi... Quel est ton nom? Que je puisse annoncer à ma meute que tu n'es point une menace et qu'il sera facile pour eux de te mener la vie dure?

Le noir n'avait pas changé de tactique. Il avait bien l'intention de répandre le sang dans cette eau souillée de terre.

_________________
Peut-être bien que mes yeux possèdent l'éclat sage de la lune, mais si tu les croise, une visite aux enfers t'attend.
Quand les crapauds chantent, le beau temps s'avance:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alpha.naturalforum.net
Eira

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 09/07/2013
Localisation : A parcourrir mes terres.

Feuille de personnage
Vos loups:

MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    Mer 11 Sep - 12:05

Ses yeux furetaient un peu partout. Son arrière train l'élançait légèrement, mais elle en avait vu d'autres donc elle supporta assez la douleur. Ce que c'était agaçant d'une une louve parfois, c'était toujours les mâles qui avaient plus de forces et de puissances. Il suffisait qu'ils la coince dans un lieu comme celui-ci pour qu'elle ne puisse pas leur tenir tête. Un grognement sourd sortie de sa gorge, cela s'apparentait bien plus à un petit soupir désabusé, elle s'était perchée sur un arbre à moitié couché et semblait passer pour une lâche qui passait son temps à fuir. Elle ne l'était pas, mais elle n'était pas suicidaire non plus, la louve blanche savait reconnaître quand elle aurait une chance de victoire et quand elle n'en auras aucune. Présentement elle n'en avait aucune, elle ne s'était jamais battue sur un terrain boueux donc elle n'avait rien qui lui permettait d'avoir un avantage quelconque. Eira le regarda donc avec son air froid. Elle qui avait espéré que son agresseur se déride un peu, c'était pas tout les jours qu'elle se montrait si faible.

-Il y a bien assez de femelle dans ma meute. Mais il n'y en pas qui soit aussi... Amusante.

- Ow.. Tu dois t'ennuyer avec des louves si fades.

Elle lui rendit son sourire moqueur et provocant, avant de flancher ses pattes avant et sortir un grognement agressif, le poil gonflant enfin, comme si elle le considérait soudainement comme un adversaire dangereux. Eira ne lui répondit pas, cette posture était pour l'empêcher de monter tout de suite, elle savait bien que ce n'était pas un simple bond qu'elle pourrait l'éviter, mais d'ici elle pourrait voir s'il y avait pas un peu de terre qui ne s'effritait pas pour l'affronter dans des conditions plus agréables. Pourtant elle ne détournait pas les yeux de sa silhouette, ayant l'impression que si elle ne le regardait pas pendant une fraction de seconde, il mettrait fin à sa vie. Eira claqua ses mâchoires alors qu'il s'asseyait tranquillement sous l'arbre sans la quitter des yeux. C'était vrai qu'elle avait peur, franchement il était effrayant ce loup noir tout de même !

-Dis-moi... Quel est ton nom? Que je puisse annoncer à ma meute que tu n'es point une menace et qu'il sera facile pour eux de te mener la vie dure?

Eira arrêta d'essayer de paraître menaçante pour éclater de rire. Son rire se répercuta sur la surface de l'eau et dérangea les habitants du marais habitués à plus de paix. Des canards s'envolèrent, les corbeaux sur les branches se turent et quelques rats partirent se cacher, effrayé par ce brusque éclat. La louve blanche claqua son museau, mais gloussait toujours comme une dinde, comparaison peu flatteuse mais véridique. Elle respira un bon coup et balança sa queue en signe d'amusement, en un éclair le loup noir l'avait totalement apaisée alors que ce n'était clairement pas le cas puisque son aura disait que la seule chose qu'il voulait c'était de la tuer. Eira ne réfléchit pas plus longtemps, elle se secoua, envoyant l'eau boueuse un peu partout et sauta à bas de l'arbre, dans l'eau en éclaboussant le loup noir. Elle lui tournait le dos et montrait bien qu'elle n'avait rien à faire s'il l'attaquait maintenant.

- Tu sauras mon nom si jamais tes crocs se referment sur ma jugulaire, Alpha. Mais je doute que ça te satisfasse d'attaquer maintenant alors que l'issue du combat est déjà clair.

Eira commença à s'éloigner pour monter sur un lopin de terre poussiéreux malgré l'humidité des lieux? Elle se tourna face à lui et se secoua de nouveau, ses griffes raclant le sol qui s'effrita. Ce n'était pas l'endroit idéal, mais elle avait pu l'atteindre. Il y avait des arbres couchés ou des trous un peu autour, démontrant qu'elle pourrait bondir, ramper et rouler au moindre problème. C'était pas parfait, cependant c'était idéal pour lui donner de quoi se défendre plus sérieusement. Ici peut-être qu'elle aurait un avantage, il ne restait qu'à espérer qu'elle ne retombe pas dans l'eau ou que sa patte blessée ne cède pas en plein milieu. La louve comptait sur son corps et sur le terrain pour gagner un combat, si les deux n'étaient pas compatible il en résultait que son adversaire la dominait. Là elle voulait représenter un défi sérieux pour le loup noir, étrangement elle voulait que ce dernier la juge à sa juste valeur, non comme une loupiote insolente qui savait plus aboyer que mordre.

- Je ne compte pas mourir aujourd'hui, loup noir, mais je veux m'amuser autant que toi, alors viens !

_________________

Hurle à mes cotés, Invité, et voit comme la lune est belle ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les nuages couvrent le ciel, comme mon âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SAGE ☞ je veux pas du ciel comme royaume
» « Je ne veux pas du ciel comme Royaume. »
» une plume qui tombe du ciel
» [ TERMINÉ - SC ÉTÉ 2016 ] Ciel comme elle est jolie... || PETER.
» « Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. » [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A.L.P.H.A. :: Terre des Emritis :: Marécage-